Articles

L’exercice

Salut à tous ! Je suis Nicole, propriétaire de Solutions Corps-Esprit. Pour en savoir plus sur moi, lisez ma bio ici. Cet article porte sur l’exercice. Ceci est un sujet qui me passionne, non seulement en raison de sa relation étroite avec la connexion Corps-Esprit mais aussi parce que je suis une grande promotrice de l’exercice dans le cadre de mes séances de thérapie avec mes clients.es. Vous comprendrez pourquoi en lisant cet article.

Motivation

Si vous êtes l’un.e de ceux/celles qui ont de la difficulté à vous motiver à faire de l’exercice, continuez à lire parce que cet article est fait pour vous. Certaines personnes trouvent qu’il est très difficile de se motiver à faire de l’exercice, de quelque façon que ce soit. Je comprends d’où vous venez puisque je me considère comme l’une de ces personnes démotivées. Je me trouve souvent complètement étonnée (et parfois même envieuse) en regardant ceux et celles qui m’entourent qui ne peuvent pas attendre leur prochaine séance d’entraînement, qui peuvent courir des demi-marathons, des marathons, des triathlons, et même des 5 ou 10 km. Je crois sincèrement que notre plus grand obstacle à la motivation est nous-mêmes et nos croyances. La plupart des gens que je vois en thérapie pensent que la motivation leur viendra naturellement. C’est une fausse conception ou croyance. Si vous attendez que la motivation vienne à vous, vous perdrez probablement la majeure partie de votre vie à attendre. La motivation vient de l’intérieur et vous seul.e pouvez la créer. La seule façon de la créer est de vraiment vous pousser à faire de l’exercice lorsque vous commencez un programme et de le maintenir. Votre motivation finira par augmenter.

La plupart des gens ne deviennent motivés qu’une fois qu’ils commencent à voir des résultats. Cela est fortement lié au fait que les personnes qui ne sont pas motivées vers l’exercice ont besoin de gratification immédiate. Cela s’applique également à d’autres types de changements à votre mode de vie, comme suivre un régime alimentaire ou d’autres habitudes saines. Vous avez souvent besoin d’attendre quelques semaines, ou même des mois avant que vous puissiez réellement voir des résultats, tels que la perte de poids ou l’augmentation du tonus musculaire. C’est la raison pour laquelle vous devez changer vos croyances sur l’exercice. Vous devez vous concentrer sur les résultats qui sont les plus immédiats, tels que les endorphines (les hormones de bien-être qui sont libérés pendant l’exercice), l’augmentation d’énergie qui vous aidera à terminer votre journée, et tout simplement se sentir bien dans votre peau en général.

Il est plus facile de se motiver à faire de l’exercice si vous choisissez un type d’exercice que vous aimez faire. Pour certains, ça peut être dans un groupe comme s’inscrire dans un cours de Zumba ou un cours de danse, cours de yoga, ou à votre salle d’entraînement locale. Pour d’autres, ça peut être une randonnée ou faire de l’exercice à l’extérieur. Pour ceux qui veulent faire de l’exercice dans le confort de leur propre maison, si c’est ce qu’il faut, allez-y. Il est important de faire ce qui vous semble le plus confortable et naturel. Ne vous forcez pas d’aimer quelque chose que vous n’aimez tout simplement pas; acceptez simplement le fait que vous n’aimez pas ou n’appréciez pas tous les types d’exercices. Voici quelques options intéressantes pour ceux qui sont à court d’idées: marcher dans les bois (pour l’hiver: raquettes dans les bois), marcher sur la plage, faire du yoga sur la plage, la marche avec la pleine conscience et la marche avec des amis. Remarquez comment beaucoup de ces recommandations sont à l’extérieur. C’est parce que des études récentes indiquent que la marche à l’extérieur est plus bénéfique que la marche à l’intérieur. En plus de cela, la marche dans la nature est plus bénéfique que la marche dans la ville.

Alors, comment commencez-vous à faire de l’exercice?

Une astuce qui fonctionne généralement bien pour augmenter la motivation est de commencer lentement, mais de vraiment vous donner un bon départ. Si vous commencez lentement et progressivement à construire vos objectifs, ceci vous aidera à vous sentir plus satisfait.e, puisque vous répondez à tous ces petits objectifs en route vers les plus grands. Par exemple, commencez par faire de l’exercice 15-20 minutes une ou deux fois par semaine et augmenter graduellement jusqu’à 45 minutes à une heure 4-6 fois par semaine. Pour ceux qui ont un horaire chargé, vous pouvez faire des séances d’entraînement plus courtes ou peut-être faire de l’exercice moins fréquemment. Gardez à l’esprit que Santé Canada recommande 150 minutes par semaine, peu importe comment cela est étalé (des séances d’entraînement de 75 min. deux fois par semaine, 50 min. trois fois par semaine, 30 min. cinq fois par semaine, etc.).

Il est également important de considérer que certains types d’exercice ne sont pas destinés à tout le monde, ou tous les types de corps. Certaines personnes, ou les types de corps ne sont pas destinés à courir, nager, faire du vélo, danser, etc. Par exemple, si vous avez des problèmes de dos ou de genou, je ne recommande pas la course comme exercice de choix. Dans le même ordre d’idée, ne tentez pas du ballet en-pointe si vous avez des problèmes avec vos pieds ou vos orteils. Si vous souffrez de douleur chronique ou d’autres problèmes médicaux, parlez-en à votre médecin ou physiothérapeute avant de tenter tout type d’exercice. Vous pouvez également consulter un.e physiothérapeute ou un.e kinésiologue si vous voulez un programme d’exercice plus personnalisé qui est adapté à votre condition et vos besoins. Pour ceux qui ont la fibromyalgie, il est recommandé de faire de l’exercice pour diminuer la douleur chronique, mais des exercices de plus faible intensité sont recommandés. Cela comprend le yin yoga, des étirements légers, le Taï chi, la marche et la natation.

Quels sont les autres bénéfices de l’exercice?

Si les trucs ci-dessus ne sont pas suffisants pour vous motiver, peut-être que ceci pourra vous aider. D’une part, il existe de nombreux avantages physiques que l’exercice peut vous fournir: des niveaux de cholestérol plus bas (LDL-le mauvais), des augmentations de HDL (le bon cholestérol) et une diminution de la pression artérielle. Il peut également réduire le risque de maladies cardiaques, réduire le risque de diabète (type 2), augmenter la circulation sanguine et libérer le facteur neurotrophique dérivé du cerveau (BDNF), qui aide au développement des neurones (cellules cérébrales). Il est bon pour vos muscles et les os, il favorise la peau saine et vous aide à perdre du poids.

Prenez en note que la perte de poids est le dernier sur la liste. La raison est que, comme nous l’avons mentionné, il n’aide pas à vous motiver à faire de l’exercice puisque vous ne voyez pas l’effet de perte de poids tout de suite. Ce n’est également pas la seule et unique raison de faire de l’exercice, avoir un corps sain est beaucoup plus important que d’avoir un corps mince!

Il existe également des façons que l’exercice peut aider votre santé mentale: il réduit l’anxiété et les symptômes dépressifs en libérant de la sérotonine (‘hormone du bonheur’), il diminue la douleur chronique en libérant des endorphines (morphine naturelle que votre corps produit) et aide avec le sommeil, augmente votre niveau d’énergie, augmente le flux sanguin au cerveau, ce qui aide à augmenter la concentration et la mémoire, il augmente l’estime de soi et peut même augmenter votre résilience.

Vous pouvez voir qu’il existe de nombreuses façons que l’exercice peut vous aider. Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas à nous joindre! Nous offrons également des séances individuelles de yoga-thérapie si vous souhaitez commencer à explorer la connexion entre votre esprit et votre corps, ainsi que la massothérapie au cas où votre prochaine séance d’entraînement vous fait un peu mal! Bon entraînement!

Le Podcast Solutions Corps-Esprit Épisode 1: Phobies

Bonjour! Ici Valérie Foulem, travailleuse sociale! Aujourd’hui nous vous proposons quelque chose de différent: un podcast! C’est un projet sur lequel je travaille depuis quelque temps, je suis vraiment heureuse de finalement pouvoir vous l’offrir. Notre intention avec ce podcast est de vous donner une façon amusante d’absorber de l’information. N’hésitez pas à nous suivre sur Youtube afin de savoir lorsqu’un nouvel épisode est sorti!

Ce premier épisode va parler de phobies, alors il se peut que je discute de choses troublantes pour certain.es d’entre vous (traumatismes, anxiété, prises de sang/vaccins, avions/hauteurs). Si jamais vous avez besoin d’en discuter davantage, contactez-nous et il nous fera un plaisir de vous aider.

Bonne écoute!

L’organisation avec pleine conscience

Bonjour tout le monde!

C’est tellement bon d’avoir la chance de pouvoir connecter avec vous ici sur notre site d’articles.

Au cas où je n’ai pas eu le plaisir de vous rencontrer, je suis Veronica, la massothérapeute enregistrée ici à Solutions Corps-Esprit. Je viens de joindre cette équipe formidable de femmes valorisantes cet été et je suis si chanceuse de pouvoir être de service à la communauté de Bathurst. Si vous voulez en savoir plus sur moi, cliquez-ici et vous serez redirigé.es vers ma bio.

L’une des passions que j’ai dans la vie est le développement personnel et la croissance personnelle. Je crois que, comme une fleur, si nous ne sommes pas en train de grandir personnellement, nous ne vivons pas notre vie à son plein potentiel. Comme vous, j’ai eu plusieurs difficultés au cours de ma vie où je me sentais impuissante et sans contrôle. Je blâmais souvent tout le monde pour les situations que je vivais, jusqu’à ce que je commence à plonger dans le développement personnel. J’ai appris que je suis la seule personne en contrôle de ma vie et mon bonheur. Pas mon partenaire de vie, mes parents, ou mes collègues, mais moi.

Je voudrais vous motiver aujourd’hui de faire la même chose et de commencer à prendre plus le contrôle de votre vie et de vos choix. Chaque jour est différent, et croyez-moi que même si cela va prendre de l’effort et de la détermination à entamer ces démarches et de développer les habitudes que je vais vous partager, vous aller remarquer que votre niveau de stress va diminuer et vous verrez que votre vie se transforme lentement.

Si vous désirez réellement une vie de bonheur et d’épanouissement, l’article d’aujourd’hui va vous aider à démarrer ce processus. Nous allons identifier ce qui est important pour vous et comment établir des buts réalistes pour vous aider à créer la vie dont vous avez toujours rêvée.

Alors sans plus tarder, allons-y!

Étape 1. Obtenez un journal.

White journal with Rose gold pen on top laying on white surface
  1. Vous aurez tous vos plans à un endroit
  2. Ça vous garde plus organisé.e et plus axé.e sur vos objectifs
  3. Ça vous aide à atteindre vos objectifs PLUS VITE !!

**Vous pouvez aussi vous inscrire à notre atelier de journal pour votre mieux-être où vous pourrez créer votre propre journal**

La première page de votre journal est un inventaire qui décrit où vous en êtes présentement dans votre vie.

Étape 2: Évaluez votre vie

En faisant l’inventaire des secteurs clés de votre vie, cela vous démontrera EXACTEMENT où vous passez trop ou encore pas assez de temps. Ceci pourra vous aider à voir où est-ce que vous devez prioriser votre temps et votre énergie. Considérez seulement VOS opinions et sentiments et évaluez les secteurs suivants de 1 à 10, où un est le pire et 10 le meilleur

  • Santé physique
  • Santé mentale
  • Environnement
  • Passe-temps/joie/activités réparatrices
  • Romance
  • Ami.es et famille
  • Finances
  • Raison d’être et carrière
  • Spiritualité
  • Développement personnel et croissance en tant qu’individu

Lorsque vous avez une idée de vos secteurs clés, et que chacun d’eux a une note, placez une étoile (*) à côté des 3 notes les plus basses. La plupart du temps, ces secteurs seront les parties de votre vie qui vous rendent stressé.e ou qui vous envahissent.

Par exemple, mes secteurs sont mes activités réparatrices, ma santé mentale, et ma santé physique.

Ceci me démontre que j’ai présentement besoin de me concentrer sur ces secteurs afin d’amener plus d’équilibre dans ma vie et de m’aider à me sentir plus comblée, donc mes buts seront plus concentrés sur ces secteurs.

Étape 3: Faire des buts!

Ensuite, assoyez-vous et pensez à tout ce que vous aimeriez accomplir face à ces secteurs. Faites une ÉNORME décharge de vos pensées et soyez créatif.ves avec vos buts. Je vais vous montrer comment transformer ces buts en buts S.M.A.R.T. (Spécifique, mesurable, atteignable, réaliste, et à temps). Petite astuce : écrivez vos buts comme si vous étiez présentement en train d’accomplir ces tâches.

Par exemple, voici mes buts pour les prochains 30 jours :

  • J’ai 8.5 heures de sommeil à chaque nuit en faisant le suivi de mes habitudes de sommeil et en me couchant plus tôt.
  • Je médite près de l’eau 3 fois par semaine à 8h15 ou 17h00 pour faire le vide et de me reconnecter a moi-même.
  • Chaque samedi, je planifie mes repas pour la semaine et je vais chercher les ingrédients. Dimanche après l’église, je prépare mes repas pour la semaine afin d’être sur la bonne voie avec ma santé.
  • Je pratique 3-4 chansons à chaque jour car chanter m’apporte du bonheur et m’aide à garder ma voix réchauffée.
  • Je bois 3 litres d’eau et un petit café à chaque jour (pour moi, le café est facultatif).
  • J’écoute 10-15 minutes d’informations de développement personnel à chaque jour pour alimenter mon cerveau et m’aider à devenir une meilleure version de moi-même.

Une fois que j’ai tout écrit sur papier, que je me sens confortable avec tout ce que j’ai ajouté à ma liste, et que j’ai eu la chance de réfléchir et m’assurer que ces buts n’ont pas un effet négatif sur ma vie ou la vie des membres de ma famille, je crée mon but POUSSÉ.

Ce but vous aidera à atteindre la plupart, sinon tous les buts de votre liste. Encore, vous voulez vous assurer que votre but POUSSÉ est Spécifique, Mesurable, Atteignable, Réaliste, et à Temps et qu’il est écrit comme si vous accomplissiez présentement cette tâche.

Par exemple, mon but POUSSÉ est :

  • Dimanche matin (8h30), je passe en revue ma liste de buts, je fais une décharge de pensées pendant 30 minutes de choses qui me stressent ou que je dois accomplir cette semaine. Ensuite, je l’inscrit dans mon horaire hebdomadaire parce que j’ai décidée que ces buts sont « non-négociables ». Chaque soir avant d’aller me coucher, je passe en revue et je change (au besoin) mes plans pour le lendemain.

Étape 4: Action!

Maintenant, il est temps de mettre votre plan à l’œuvre :

Faites un horaire! Assignez à vos tâches une heure et une date limite et faites un suivi de votre progrès, soit sur papier, en utilisant un calendrier, ou encore une liste de tâches quotidiennes. De cette façon, vous pouvez voir qui fait quoi en plus de voir si vous êtes en train de respecter vos dates limites. C’est tellement libérant pour votre tête lorsque vous avez un plan déjà en place et que vous savez où sont vos priorités!

Essayez de votre mieux d’avoir votre journal avec vous à chaque jour pour vous aider à rester sur la bonne voie et de demeurer responsable. Au fur et à mesure que vous complétez des tâches, retournez à votre décharge de pensées et effacez-les.

Merci d’avoir pris le temps de passez du temps avec moi aujourd’hui! Sachez que ceci prendra du temps à devenir une nouvelle habitude dans votre boîte à outil et que si vous désirez plus d’information sur l’organisation avec pleine conscience ou les buts, contactez-nous et cédulez une session un à un!

Je vous envoie plein d’amour et d’ondes positives!

Veronica : )

Défi: Alimentation saine en juin!

Bonjour, ici Valérie encore! Je ne vous garderez pas trop longtemps cette fois!

Voici un défi pour le mois de juin: L’alimentation! La plupart des aliments que nous suggérons dans le défi ci-dessous peuvent aider les symptômes de la dépression et l’anxiété. La nourriture n’est pas seulement ce qui nous énergise, mais c’est aussi une excellente façon de tisser des liens avec les autres, ou encore avec nous-même.

Une bonne ressource pour ce défi? Le tout nouveau Guide alimentaire canadien! Leur site web contient plein d’informations sur la nourriture et l’alimentation, nous vous suggérons fortement d’aller y jeter un coup d’oeil.

Si vous recherchez des ingrédients frais, vous pouvez obtenir des sacs de nourriture fraîche à chaque mois avec Manger Frais Chaleur!

N’hésitez pas à suivre ce défi, et surtout amusez-vous!

Alimentation saine en juin! 1. Regardez le nouveau Guide alimentaire canadien 2. Buvez beaucoup d'eau pour rester hydratés! 3. Essayez de préparer des mets à la maison plus souvent 4. Mangez du thon, du saumon, ou des noisettes pour obtenir des Omega 3 5. Obtenez du zinc en mangeant des graines de citrouille, du son de blé entier, ou de la nourriture riche en protéines 6. Faites un repas avec des betteraves, du porc, du poulet, des haricots secs, ou du poisson gras pour obtenir de la vitamine B3 7. Prenez le temps de déjeuner 8. Prenez note de votre environnement alimentaire: comment accèdez-vous à la nourriture? Quelles sont les sortes et les qualités de la nourriture disponible? Que pouvez-vous faire pour amméliorer votre environnement? 9. Essayez un fruit auquel vous n'avez jamais goûté 10. Remplacez une tasse de café avec une tasse de thé vert 11. Amenez une poignée d'amandes, de pacanes, ou de noisettes crues comme collation santé 12. Faites un smoothie avec une banane 13. Ajoutez de la germe de blé, des noix, ou des graines à un repas pour obtenir de la vitamine E 14. Obtenez du calcium en mangeant des produits laitier, ou encore du broccoli, du tofu, ou du jus d'orange fortifié 15. Faites une salade: utilisez un légume feuillu vert comme base, ajoutez une protéine, un peu de vinaigrette, et une petite traite! 16. Essayez un légume auquel vous n'avez jamais goûté 17. Ajoutez du curcuma à votre alimentation pour réduire l'inflammation 18. Prenez le temps de vous asseoir et planifier une semaine en entier de repas et de collations 19. Essayez de remplacer le sucre dans votre café avec du stevia 20. Obtenez du fer en ajoutant du foie, du boeuf, des fèves, des pois, et des noix à votre alimentation 21. Stimulez votre système immunitaire avec de la vitamine C en mangeant une orange ou un pamplemousse, ou en ajoutant des agrumes à votre eau 22. Essayez de rôtir des feuilles de choux frisé avec de l'huile d'olive et des épices pour une collation croustillante! 23. Si vous aimez grignoter, essayez de manger vos collations sans distractions (ex: sans télé). Ceci pourra vous aider à limiter vos portions de collations. 24. Choisissez des aliments qui ont peu ou pas de sels ou de sucres ajoutés ainsi que peu ou pas de gras saturés 25. Lorsque vous magasinez, comparez les tableaux de valeurs nutritives afin de mieux informer vos choix 26. Donnez à votre corps la chance de digérer un peu avant d'aller vous prendre une deuxième portion 27. Essayez de pratiquer la pleine conscience en mangeant 28. Essayez un type de mets que vous n'avez jamais essayé! 29. Besoin d'énergie Essayez des bouchées d'énergie! Les ingrédients en général comprennent de l'avoine, un beurre de noix, du miel ou un sirop, et des petits ajouts comme des fruits séchés, des noix et graines, ou du chocolat. 30. Allez vous chercher votre gâterie préférée! C'est important de cultiver une relation saine avec la nourriture, et cela implique qu'il faut se faire plaisir de temps en temps

 

Le sommeil

Dormir peut être un obstacle difficile à surmonter pendant notre chemin vers une vie plus en santé. Ici Valérie encore, travailleuse sociale avec Solutions Corps-Esprit. La chronique d’aujourd’hui explorera le sommeil ainsi que quelques trucs que vous pouvez utiliser pour tomber endormi/e ou rester endormi/e plus longtemps.

Qu’est-ce que le manque de sommeil peut avoir comme effet?

Dans notre société, nous mettons beaucoup d’emphase sur la productivité. Nous repoussons nos limites, nous nous surmenons, et nous nous exposons à un sentiment d’échec lorsque nous essayons de dormir. Le Dr Gleixner de la Clinique Médicale Moncton Naturopathic indique que c’est important de travailler avec un/e professionnel/le de la santé (médecin de famille, psychologue, etc.) afin de pouvoir trouver la cause principale de votre manque de sommeil afin de travailler sur vos habitudes de sommeil de la meilleure façon que possible. Le sommeil, comme Dr Gleixner le dit, est le temps où votre corps se guérit, alors il est très important de s’assurer que nous obtenons le montant de sommeil qui nous convient. Outre de se sentir plus éveillé/e pendant la journée, le Dr Gleixner dit qu’un meilleur sommeil peut vous aider à bâtir une meilleure mémoire, une plus grande facilité à perdre du poids, et à réduire le risque pour une dépression et des maladies cardiovasculaires. Si vous ne dormez pas bien, vous ne donnez pas à votre corps le temps dont il a besoin pour se guérir et se rétablir, d’après le Dr Gleixner.

Astuces pour avoir une meilleure nuit de sommeil

Allez-vous coucher à la même heure (plus ou moins 2 heures) et réveillez-vous à la même heure (plus ou moins une heure) à chaque jour. Ceci vous aide à établir un rythme à vos habitudes de sommeil et habitue votre corps à être endormi et réveillé à certains temps plus spécifiques. Afin de renforcer ces habitudes, tamisez la lumière 2 à 3 heures avant d’aller vous coucher et le matin, obtenez un bon 5 à 30 minutes de soleil. Est-ce que vous travaillez de nuit? Vous avez besoin de vous lever de bonne heure pendant l’hiver? Investissez en une lampe avec un spectre chromatique naturel! Obtenez ce sentiment de voir le soleil se lever le matin, sans le soleil! Vous pouvez aussi incorporer quelque chose de plus spécifique, par exemple une routine de soins de la peau ou une tasse de thé à la camomille avant le coucher. Ces types de petits rituels peuvent aider votre cerveau à s’enfoncer plus profondément dans une routine saine, c’est comme un petit signe qui vous dit « heille, c’est le temps d’aller se coucher bientôt ».

Mettez tout travail de côté 2 à 3 heures avant le coucher. Ceci vous assure non seulement que vous soyez plus relaxe avant de dormir, mais que vous ne vous inquiétez pas de vos gros échéanciers ou projets avant de vous assoupir. Votre lit est pour dormir, si vous travaillez/ étudiez dans votre lit, votre cerveau va associer cet espace super confortable au travail et au réveil. Essayez de ne pas trop regarder d’émissions de télé ou de jouer des jeux vidéo avant de dormir, à moins que ceux-ci vous aident à tomber endormi. S’il vous faut absolument regarder un écran avant le coucher, utilisez une application comme F.lux ou Twilight afin de tamiser l’éclairage et de filtrer la lumière bleue de ces appareils pour la rendre plus apaisante. L’idée est de rendre votre chambre à coucher une oasis de relaxation. Vous pouvez investir dans un diffuseur d’huiles à aromathérapie (peut-être provenant de nos voisins à Aromaticos Purity!), un oreiller confortable, peut-être même une couverte chauffante ou une couverte lourde. Une partie de ce qui nous aide à dormir est notre environnement, alors il est important de s’assurer qu’il nous plaît.

Si vous ne pouvez vraiment pas tomber endormi en dedans d’une demi-heure, levez-vous et faites quelque chose. Rien de trop intense ou excitant, mais quelque chose comme faire de la lecture ou écouter de la musique peut convaincre votre cerveau de se fatiguer à nouveau. D’autres idées d’activités relaxantes; faire du coloriage, dessiner, ou n’importe quel autre petit projet créatif. Encore là, pas quelque chose de trop excitant ou qui prends trop d’énergie à enchaîner, juste quelque chose de facile et calme. Personnellement, j’aime beaucoup écouter des émissions ou des films que j’ai vu plusieurs fois si je ne peux pas dormir : je n’ai pas besoin de trop écouter car je les ai déjà vus, et puisque je n’y porte pas trop d’attention, cela devient du bruit de fond qui relaxe mon cerveau et me laisse sombrer dans le sommeil plus facilement.

Et si rien de tout cela ne fonctionne?

Allez visiter votre docteur, cela pourrait être un symptôme physique de quelque chose qui doit se faire traité de la bonne façon. Pensez à aller voir un spécialiste du sommeil si vos problèmes persistent. Une autre chose qui pourrait vous aider est de porter un regard sur votre vie : Est-ce qu’il y a un gros évènement stressant qui vous empêche de relaxer? Est-ce que vous avez de l’anxiété? S’il vous plaît contactez-nous ici si vous aimeriez discuter des choses qui vous stressent avec l’une de nos conseillères.

Je vous remercie profondément d’avoir lu ce blogue, s’il vous plaît laissez-nous savoir si vous avez des questions ou des commentaires!

La méditation

Bonjour! Mon nom est Nicole et je suis psychologue et propriétaire de Solutions Corps-Esprit. Si vous voulez en savoir plus à propos de moi et mes services, vous pouvez lire ma biographie ici. L’article d’aujourd’hui porte sur la méditation et comment celle-ci peut vous aider à composer avec le stress de façon quotidienne. Les bénéfices de cette technique sont trop nombreux pour en parler dans cet article, mais peuvent être discutés pendant une consultation à la clinique. On peut simplement dire, cette technique peut vous apporter une sensation de soulagement de la souffrance qui peut être surprenante pour la plupart des gens et qui surpasse les attentes de la plupart des gens. Évidemment qu’avec notre approche axée sur la pleine conscience et la connexion entre le corps physique et les émotions de nos clients, il valait la peine d’y jeter un coup d’œil.

Aller à Harvard…

Récemment, j’ai eu le plaisir d’assister à une conférence sur ‘Mind Body Medicine’ à ‘Harvard Medical School’. A cette conférence, j’ai eu le privilège d’entendre un exposé de Dr. Richard Davidson qui est professeur de psychologie et de psychiatrie au ‘University of Wisconsin-Madison’ et le co-fondateur et directeur du ‘Center for Healthy Minds’. Il est connu pour son travail révolutionnaire étudiant l’émotion et le cerveau. Il est également l’ami et le confident du Dalai Lama. Time Magazine a nommé Davidson une des ‘100 personnes les plus influentes du monde’ en 2006.

Selon Davidson, les données démontrent que lorsque les gens sont vraiment concentrés sur ce qu’ils font et que leur esprit ne s’évadent pas, ils se sentent réellement mieux à propos d’eux-mêmes. Une étude indique pourquoi ceci est important. Ses conclusions suggèrent que la moyenne des gens ne se concentrent pas en moyenne 47% du temps. De plus, les études démontrent que la pleine conscience—être dans le moment présent- peut diminuer notre tendance de vouloir désirer les choses que nous n’avons pas.

Le calme intérieur

Quelques années passés, j’ai aussi eu le privilège de rencontrer Bill Morgan pendant une conférence à Cape Cod, Massachusetts offert par le ‘New England Educational Institute’. Bill Morgan est un psychologue avec plus de 40 ans d’expérience sur la méditation. Dans son livre, ‘The Meditator’s Dilemma’, Morgan explique comment approfondir votre pratique de la méditation dans cette ère de la pleine conscience avec le plus de succès possible. Ce qui suit est un court résumé de ce que j’ai su apprendre de ce livre, si vous y êtes intéressé, voici le site web de l’auteur (anglais seulement).

Lorsque nous méditons, nous pouvons atteindre un moment de tranquillité, de contentement et de calme intérieur. Pensez à la sensation que vous éprouvez lorsque vous voyez un beau coucher de soleil, ou encore d’être complètement absorbé par le jardinage ou jouer avec un enfant. Même lorsque nous sommes entourés de distractions ou de situations « tannantes » (comme des moustiques qui bourdonnent dans nos oreilles ou un ami qui annule une activité), nous devons être en mesure de ressentir ce sentiment de calme, selon l’auteur. Donc, Morgan nous dit que le bonheur ne provient pas de l’extérieur, mais de l’intérieur. Pour mieux illustrer : ‘Chercher le bonheur à l’extérieur est comme attendre pour un rayon de soleil dans une grotte qui fait face au Nord.’

Lorsque vous vous sentez frustré-e…

Vous pouvez dépasser la turbulence dans vos pensées et votre vie pour vous rendre à un endroit plus calme, plus profond, et paisible dans votre esprit. La possibilité d’atteindre ces sensations de bien-être, de calme, et de sérénité peut nous être surprenante, voire même impossible. « Comment je peux me sentir bien? Je suis stressé, j’ai trop d’ouvrage, ça va pas bien etc… ». Même si c’est possible de pouvoir atteindre ce calme en temps de stress, ces états d’être peuvent se tenir un peu plus loin que notre portée de main au début de notre pratique de la méditation, ce que Morgan affirme peut amener beaucoup de frustrations pour certaines personnes. La bonne nouvelle? C’est que c’est bien normal! Vous devez vous laisser du temps et de la pratique pour pouvoir bénéficier pleinement de la méditation et arriver à ces moments sereins.

De plus, les pratiques de concentration dans leurs formes traditionnelles (telles que se concentrer sur un seul objet ou uniquement se concentrer sur notre respiration) ne sont pas suffisamment intéressantes ou stimulantes pour la culture de l’Ouest (l’Amérique) due à notre culture axée sur les stimuli plus bruyants, l’inattention, et l’hyperactivité. Tout dans notre culture est « Go! Go! Go! » tandis que la méditation nous dit « heille arrête pour une p’tite minute! ». D’après l’auteur, ceci explique en partie le taux élevé de décrochage dans la pratique de la méditation. Une bonne façon de nous aider à ralentir, c’est l’imagination! Morgan suggère d’imaginer notre respiration comme des vagues ou le tournement d’une grande roue dans un cirque, et il y a même quelques applications et gadgets fabriqués justement pour nous aider à se dédier plus pleinement à notre respiration. Par exemple, dessiner une étoile sur un morceau de papier et lentement la tracer avec votre doigt. Chaque pointe représente une respiration, et chaque creux une expiration.  Morgan affirme que notre culture met beaucoup d’emphase sur le succès, l’apparence, les biens matériaux, alors il peut être difficile de se sentir contenté avec ce que nous avons. C’est beau de dire « Don’t worry, be happy », mais c’est entièrement différent de mettre ces mots en pratique dans ce contexte socioculturel, mais comme nous l’avons vu auparavant, nous fabriquons notre propre bonheur. C’est une question de perspective!

Lâcher prise

La pleine conscience selon Jon Kabat-Zinn est de se concentrer de façon intentionnelle et être dans le moment présent, sans juger. C’est quelque chose d’un peu flou, qui n’est pas trop clair. Morgan nous dit que ça peut être un défi pour les gens de notre culture à comprendre et pratiquer la pleine conscience. Nous sommes tous habitués à penser, à analyser, et surtout à juger, alors de lâcher prise de notre côté « logique » peut être un peu difficile. En plus : il est très possible que des idées nous passent dans la tête lorsque nous essayons la méditation, autant positives que négatives. Morgan nous rassure que ce soit bien normal, et de penser que tout doit s’arrêter pendant notre méditation provient d’un mythe, une fausse idée de ce que c’est vraiment. Pendant la méditation, les pensées continuent d’entrer et sortir, mais nous devons faire l’effort de les traiter différemment : elles ne doivent pas être analysées ou jugées. Tout simplement, il suffit de les accepter, mais de ne pas s’y attarder.

Si vous voulez plus d’informations sur la pleine conscience et la méditation, n’hésitez pas à nous contacter afin de céduler une session individuelle!

Bonne chance et bonne méditation!

Prendre soin de soi: Se donner la priorité

Est-ce que j’ai pris quelques minutes aujourd’hui pour bien respirer profondément? Est-ce que j’ai eu l’occasion de laisser libre cours à ma créativité? Est-ce que j’ai rit de bon cœur aujourd’hui? Est-ce que j’ai bu suffisamment d’eau? Est-ce que je me suis assez reposée? Est-ce que j’ai pu passer un bon moment avec quelqu’un que j’aime bien aujourd’hui? Est-ce que j’ai appris quelque chose de nouveau?

En voilà bien des questions! Mais est-ce qu’on a l’habitude de se les poser? Et surtout, de répondre à ces besoins de base pour recharger nos batteries?

Wendy Pinet, travailleuse sociale immatriculée avec la clinique Solutions Corps-Esprit (pour plus de détails sur mon parcours, ma biographie se trouve ici) et j’aborde aujourd’hui le sujet de se donner la priorité.

Ce sujet me tiens à cœur puisque si souvent, nous sommes bien la dernière personne à qui on pense. Cependant, nous sommes aussi la seule personne qui est 100% sûre et certaine d’être là pour nous, 100% du temps! Alors, c’est très important de prendre soin de nous-mêmes!

Notre rythme et nos priorités

Combien d’entre nous passons nos journées en mode automatique, à se dépêcher de filer au travail tout en apportant les enfants à l’école ou la garderie, tout en vérifiant nos messages sur notre boîte vocale pour se préparer d’avance à notre journée? Nous vivons à un rythme effréné, avec de plus en plus de tâches sur nos listes pour concilier travail-famille-activités-communauté-apprentissage, et j’en passe!

Bien souvent cependant nous oublions de se mettre soi-même sur notre liste de priorité, et l’épuisement arrive bien sournoisement. Nous en faisons de plus en plus, sans que le temps lui se soit rallongé! C’est pourquoi il est important de réfléchir à nos priorités, car en mettant tout au même niveau de priorité, notre charge se trouve rapidement trop lourde, et nos capacités s’amoindrissent avec l’épuisement. Se donner la priorité pour prendre soin de soi est un investissement en soi.

Se prioriser, un investissement qui peut rapporter gros!

On peut voir notre temps et notre énergie comme s’il s’agissait d’argent. Est-ce que l’on donnerait tout notre portefeuille à n’importe qui? Ou bien est-ce qu’on regarde à nos dépenses et notre revenu pour s’assurer que tout balance, que l’on ait assez d’argent pour ce qui est important pour nous? On peut prendre l’habitude de faire la même chose avec notre temps et notre énergie. Est-ce qu’on met notre temps à la bonne place? Est-ce qu’on se garde suffisamment de temps pour faire le plein d’énergie et répondre à nos propres besoins?

Voici trois trucs pour prendre le temps de se prioriser pour remplir notre « portefeuille » d’énergie :

  • Respirer : facile, accessible en tout temps, et pas dispendieux! Prendre le temps de respirer profondément peut nous sauver bien des maux de tête. Respirer en étant conscient de ce qui se passe dans notre corps lorsqu’on inhale l’air dans nos poumons, porter attention si l’on respire en gonflant notre abdomen, etc. Il existe plusieurs techniques de respirations que l’on peut retrouver facilement sur internet
  • Avoir du plaisir : s’assurer que l’on ait fait au moins une chose dans la journée qu’on a eu du plaisir à faire. Que ce soit quelques minutes de lecture, une petite marche pour se dégourdir les jambes à notre pause, faire quelques pièces de notre casse-tête, arrêter voir ou appeler un ami ou un membre de notre famille dont on s’ennuie, prendre quelques minutes pour connecter avec notre partenaire de vie, écouter des vidéos drôles sur Internet, etc. Peu importe ce qui vous fait plaisir, de prendre un temps pour en faire et ressentir le bien-être que cela vous apporte.
  • Se faire une liste de chose à ne PAS faire : on se fait souvent des longues listes irréalistes de choses à accomplir dans une journée… et bien je propose ici de faire la liste de choses qui ne nous appartiennent pas, auxquelles nous pouvons dire non, que nous pouvons déléguer, qui n’est pas urgent et ni une priorité, etc. Cette liste permettra d’alléger un peu notre horaire et aussi de prendre conscience que finalement, tout n’est pas une priorité!

Il existe plein d’autres façons de prendre soin de soi, mais l’important c’est de prendre ce temps, de le planifier, de s’en tenir à notre plan et d’en faire une priorité! Sur ce, je vous souhaite une bonne semaine et un bon investissement en vous-même! Si vous voulez plus d’informations sur ce que nous offrons ou si vous avez besoin d’aide avec ceci, s’il vous plaît contactez-nous et nous vous aiguillerons vers les services appropriés!

La détente en cas de crise: Un outil pour vous ramener au présent (5-4-3-2-1)

Une technique de détente en cas de crise est un outil qui vous aide à rester dans le présent. Je m’appelle Valérie et je suis une travailleuse sociale avec Solutions Corps-Esprit. Si vous voulez en savoir plus sur moi et mes services, s’il vous plaît allez voir ma biographie ici. L’article d’aujourd’hui porte sur la détente en cas de crise et comment cela peut vous offrir une issue de secours pendant des moments difficiles. J’ai toujours été fascinée avec les crises et les traumatismes, tellement même que je me voyais devenir chirurgienne! Je regardais beaucoup d’émissions de télé centrées sur des hôpitaux et la médecine quand j’étais petite et j’étais fascinée par l’idée d’aider les gens à surmonter leurs défis. Mais, j’ai vite réalisé que les chirurgiennes n’ont pas nécessairement le temps de parler à tout le monde, alors me voici! J’espère que cet article vous sera utile!

C’est quoi la détente en cas de crise?

La détente en cas de crise est une stratégie d’adaptation qui vous ramène dans le moment présent. Cela peut être une distraction ou même une façon de comprendre ce qui se passe autour de vous. La détente en cas de crise est particulièrement utile pour les gens avec de l’anxiété et ceux et celles qui ont vécu une situation traumatisante, mais n’importe qui peut utiliser cette technique.

Quand faut-il l’utiliser?

Quel que soit le type de crise, cela nous cause habituellement du mal car nous n’avons pas le contrôle sur nous-même dans ces situations. Nous sommes comme un petit bateau pris au plein milieu de l’océan, à la merci d’une tempête. Évidemment, nous avons à peu près autant de contrôle sur la météo que nous l’avons sur les hasards déplaisants de notre quotidien, mais ça ne veut pas dire que nous ne pouvons pas reprendre le dessus sur nous-mêmes. C’est ici que les techniques de détente en cas de crise sont utilisées. Lorsque la crise nous emporte loin dans nos propres pensées, cette technique vous ramène et vous redonne le contrôle de votre bateau.

C’est quoi exactement cette technique?

Le 5-4-3-2-1 est l’une de mes techniques préférées et c’est la méthode que je vous recommande en tant que professionnelle. C’est facile à faire, n’importe quand et n’importe où. La seule chose dont vous avez besoin c’est votre esprit et vos sens.

Commencez par prendre quelques respirations bien profondes. Inspirez et expirez, sentez-vous libre de fermer vos yeux. Lorsque vous avez un bon rythme lent de respiration, ouvrez vos yeux et regardez autour de vous. Énumérez cinq choses que vous voyez. Vous pouvez le faire à voix haute pour vous-même, à un ami, l’écrire dans un texto ou même le faire mentalement. Ensuite, énumérez quatre choses que vous ressentez. Après, trois choses que vous entendez. Si vous le voulez, énumérez deux odeurs que vous pouvez sentir. Finalement, énumérez une chose que vous goûtez.

Je vous conseille habituellement que si vous sentez le besoin de passer tous les cinq sens, emportez avec vous un de vos bonbons préférés ou de la gomme à mâcher, ainsi que votre fragrance préférée, comme une crème à main ou un parfum.

Ça m’aide comment?

Cette exploration lente de vos sens vous laisse savoir que c’est correct, que vous êtes en sécurité, que vous êtes dans un bon endroit et que rien de mauvais ne vous arrive présentement. Vous pouvez cependant être dans un environnement qui n’est pas nécessairement plaisant pour vous. Par exemple, cela pourrait être un endroit trop achalandé. Dans ces moments, c’est important de remarquer les choses positives autour de vous au lieu des choses qui vous accablent. Alors si vous n’êtes pas un ‘fan’ des foules et vous n’arrêtez pas d’entendre le brouhaha des gens, portez des écouteurs et essayez de vous concentrer sur de la musique ou des bruits relaxants. Un autre exemple, si vous avez peur des vaccins mais vous n’avez pas le choix d’en avoir un, serrez la main à quelqu’un ou encore amenez-vous quelque chose d’agréable au toucher, à sentir ou à goûter. Tout ça peut vous aider soit à vous concentrer sur le présent ou à vous distraire de la situation présente.

Si vous pensez avoir besoin d’aide individuelle, ici à Solutions Corps-Esprit, nous serons heureuses de vous aider! Contactez-nous et trouvez la meilleure personne pour vous.